cafoutch  > Disques > Blues - Rock  > JEF LEE JOHNSON

JEF LEE JOHNSON

Blues - Rock Twitter Facebook Google +

Blue

[Coconut Grove]

Je sais pas si vous avez remarqué, mais dès qu’un nouveau chanteur / guitariste black arrive sur le marché avec force effets de sponsorisation et de marketing, la presse en fait aussitôt un nouveau Jimi Hendrix ou Robert Johnson. Et quand certains de ces artistes font la une de l’actualité, comme Ben Harper, Keziah Jones ou Lenny Kravitz, d’autres - et souvent les meilleurs d’entre eux - tracent leur chemin dans l’ombre, à l’abri des regards et des oreilles du grand public. C’est le cas de Jean-Paul Bourelly par exemple, mais c’est aussi le cas de Jef Lee Johnson. Blue est son premier album et il n’est même pas distribué en France ! Les plus attentifs reconnaissaient déjà en Jef Lee Johnson un excellent guitariste pour l’avoir entendu aux cotés de Jamaaladeen Tacuma ou au sein de la Decoding Society de Ronald Shannon Jackson. Avec cet album, on découvre un compositeur sensible et un chanteur sincère et honnête, héritier en cela d’une certaine tradition du blues rural afro-américain. D’ailleurs si vous écoutez Burn Your Fields On Down, cette filiation est évidente. Mais du blues, Jef Lee Johnson ne conserve que rarement les structures formelles, sa musique prenant tour à tour de fortes connotations funky, pop et surtout rock. Tant qu’à y mettre une étiquette, appelons donc plutôt ça du black-rock, une appellation qui, telle que la définissait James Blood Ulmer au début des années 80, semble parfaitement correspondre à l’œuvre de Jef Lee Johnson. Donc, dans Blue, pas d’esbrouffe à la Gary Moore, dans le genre « Je te mets un kilo de tripes dans chaque note ». Ses notes, Jef Lee Johnson les fait dérayer, il n’hésite pas à séchapper des gammes, à sortir des sentiers battus, empruntant des chemins jusqu’alors peu pratiqués. A l’inverse d’un Jean-Paul Bourrely, sa musique est aérée, souvent calme, ce qui ne l’empêche pas d’arracher quelques accords sauvages à sa guitare (Jungle pt. II). Au final, on a un disque trés réussi, débordant d’intégrité et qui appelle à une écoute répétée. Il serait difficile d’en demander plus.


Grandmaster DJ X

17

du sam. 17 novembre à partir de 20H00 au dim. 18 novembre 2018 jusqu'à 02H30

Bocapole Bressuire 79

http://www.thesoulfunky.org

Bressuire (79)