cafoutch  > Articles > Mundial  > La Disco Afro #7

La Disco Afro #7

Mundial Twitter Facebook Google +

mixed by Bon-Ton Roulay

Parmi la quantité incroyable de disques récemment disponibles, Bon-Ton Roulay vous a choisi ses rééditions et nouveautés préférées.

SORRY BAMBA DU MALI Astan Kelly
Sorry Bamba Du Mali / Songhoi
Compositeur et multi-instrumentiste malien, Sorry Bamba voit son premier album solo (1977) réédité par le label Songhoi. Légende de la musique malienne, et plus spécifiquement dogon, sa carrière prolifique s’étale de 1957 au début des années 2010. L’album dont il est question ici navigue entre traditon dogon, ryhtmes afro-latins, jazz et funk... Une perle qui était devenue rare et un classique de la musique malienne !

BONCANA MAÏGA Koyma Hondo
Koyma Hondo / Hot Casa Records
Le label de Julien Lebrun et Djamel Hammadi nous gâte encore une fois avec la sortie d’une sélection de morceaux rares sortis entre 1978 et 1982 du producteur et musicien malien (encore un !) Boncana Maïga. Longtemps arrangeur et flutiste pour des musiciens latinos (cubains, colombiens,...), on trouve sur ce disques des morceaux plutôt orientés disco-funk ultra-efficaces. Encore une fois, merci Hot Casa Records !

SUPER MAMA DJOMBO Dissan Na M’Bera / LSD Edit
Radio Mawimbi Volume 2 / Mawimbi
Groupe essentiellement actif dans les années 1970 et début 1980, originaire de Guinée-Bissau, le Super Mama Djombo était un groupe politiquement engagé dans la voie de l’indépendance de leur pays (sous tutelle portugaise jusqu’en 1973) et un symbole des luttes anti-coloniales du continent. Leur plus gros succès, Dissan Na M’Bera est ici revisité par le crew toulousain Love Save The Date aka LSD pour le label afro-electro Mawimbi, sur l’excellente compilation de remix et d’edits Radio Mawimbi Volume 2 sorti il y a quelques semaines.

MULATU ATSAKE Emnete
Taitu Soul-fuelled Stompers from 1970s Ethiopia / BBE Records
Encore une compilation ethio-funk ! Oui , mais sans doute l’une des meilleures et des plus dansantes, avec des morceaux jusqu’ici jamais entendus ailleurs ! On la doit à Ernesto Chahoud, digger et dj germano-libanais, acolyte de JJ Whitefield (un des fers de lance de la scène new-funk allemande). Il a sélectionné sur trois galettes (soit 25 morceaux !) les meilleurs 45 tours issus de sa collection. Au programme, la crème de l’âge d’or de la musique éthiopienne, mélange de r’n’b, de funk, de rock, en mode pentatonique, et chanté en amharic. Un régal !

PAT KALLA & Le Super Mojo Disco Ancien Combattant
Combattant / Favorite Recordings
Vous connaissez sans doute la voix de Pat Kalla à travers ses collaborations avec les lyonnais du Voilaaa Soundsystem, et notamment leur hit « On Te L’Avait Dit » de 2015. Le musicien-chanteur-conteur d’origine camerounaise revient ici en leader avec le Super Mojo Disco, son backing band lyonnais sur cet EP sorti sur Favorite Recordings. Cinq titres produits par Bruno Patchworks Hovart, cinq hit potentiels, cinq bombes pour les pistes de danse, aux influences afro-disco, semba angolais, makossa camerounais, highlife, au son à la fois vintage et très actuel. Une vraie réussite, un disque anti-crise rempli d’énergies positives et de bonne humeur. « Attention c’est médicament » dixit Pat himself. Vivement l’album !!

FREH KHODJA La Coladera
Habibi Funk 007 : An eclectic selection of music from the Arab world / Habibi Funk
Actif depuis presque trois ans, le label Habibi Funk est un des rares sur le marché des rééditions qui s’est donné pour vocation de déterrer des trésors oubliés ou passés inaperçus de la musique seventies des pays arabes. Il sort ici une excellente compilation de morceaux en provenance d’Algérie, d’Egypte, du Liban, etc... qui ont pour point commun d’avoir mélangé des influences occidentales, subsahariennes et caribéennes, avec leur traditions musicales respectives. Bel exemple ici avec un artiste algérien largement inspiré par le style coladera inventé au... Cap-Vert ! Toute la compilation est du même acabit, plongez-y !

GUY ONE Everything I Do
#1 / Philophon
Guy One, compositeur et joueur de kologo (sorte de banjo à deux cordes, joué lors de mariages et autres fêtes du nord du Ghana) est un des leaders du style frafra en provenance du nord du Ghana (dont King Ayisoba est un autre représentant). Le morceau, mix de frafra-music et de highlife, est d’abord sorti en décembre pour annoncer l’album qui vient de sortir dans les bacs sur le très pointu label berlinois Philophon. Produit par Max Weissenfeldt (frère de J.J Whitefield dont il est question un peu plus haut, et tout deux membres des Poets of Rhythms), l’album fait le pont entre traditions et modernité, Europe et Afrique, avec un son typique de l’écurie berlinoise, analogique, gras et chaud comme j’aime.

BASA BASA Together We Win
Homowo / Vintage Voudou
Attention , album culte ! Paru pour la première fois au Ghana en 1979 (sous une autre pochette), l’album dont est issu ce titre mélange highlife, disco, afrobeat et soul d’une manière magistrale. Emmené par les frères jumeaux Nyuku, soutenus et financés à l’époque par Fela lui-même, le groupe emmène son auditoire dans un voyage à la fois dansant et spirituel, psychédélique et synthétique. A noter la présence du morceau cosmique African Soul Power, revisité par Sofrito il y a... dix ans déjà !

BLACK FLOWER Maqam Tizita Saba
Intermediate State / Sdban Belgium
Les belges du combo éthio-dub-jazz Black Flower ont décidés de sortir cet EP entre deux albums, et c’est comme toujours un plaisir de découvrir leur travail à (très) fortes influences éthiopienne et arabes. Je leur laisse le soin d’expliquer leur démarche : « L’inspiration est venue du rituel de « rêve créatif » de Salvador Dali. Avec une paire de ciseaux à la main, il s’asseyait, fermait les yeux et s’endormait. Au moment où son corps et son esprit entraient dans un profond sommeil, les ciseaux tombaient et le réveillaient. Dali commençait alors à peindre en utilisant l’inspiration de ses rêves. Ces peintures peuvent être considérées comme le résultat d’un état intermédiaire entre la conscience et le subconscient, une zone entre éveil et sommeil. »

LAMINE CISSOKHO Folon
Kora +1 / Sing A Song Fighter

Lamine Cissokho est un joueur de kora originaire de Casamance au Sénégal, descendant d’une famille de griots mandingues dont les traditions remontent au 14e siècle. Il voit son cinquième album Kora +1 datant de l’année dernière, ressortir tout récemment en vinyle. Installé depuis une quinzaine d’années en Suède, il est ici accompagné par des musiciens jazz de la scène actuelle suédoise, dont un accordéoniste, un pianiste et un contrebassiste, pour un résultat envoûtant tout en subtilité.


Bon-Ton Roulay

17

du sam. 17 novembre à partir de 20H00 au dim. 18 novembre 2018 jusqu'à 02H30

Bocapole Bressuire 79

http://www.thesoulfunky.org

Bressuire (79)